Etats Généraux -Arras 2021

 

Reportés d'un an pour les raisons sanitaires que l'on sait, les Etats Généraux du cinéma itinérant se sont tenus à Arras (62) les 4 et 5 novembre derniers, en prélude au Arras film festival.

 

Cette manifestation a permis à un peu plus de 90 participants de faire le point sur l'état du cinéma itinérant et des circuits après cette période 2020/2021 particulièrement troublée; parmi eux, les représentants des exploitants de l'itinérance étaient naturellement les plus nombreux, une cinquantaine de personnes issues de 38 circuits, soit 55% des adhérents de l'ANCI.

 

Plusieurs institutions ont pris part aux débats, comme le Centre national du cinéma, le Ministère de la culture, l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), et quelques autres...

Toutes ont rappelé et souligné la rôle majeur que jouent les circuits itinérants dans l'animation culturelle des territoires, en particulier ruraux, la défense du cinéma de qualité et le maintien du lien social dans les villages, ainsi que l'action importante menée en matière d'éducation aux images.

Les Etats généraux se sont tenus à la Cité nature d'Arras, centre de culture scientifique installé dans une ancienne usine de lampes de mineurs repensée par l'architecte Jean NOUVEL. Ou plutôt devaient se tenir, puisqu'une malencontreuse alerte au gaz a contraint l'ANCI et les participants a déserter la Cité nature le deuxième jour, pour trouver en urgence une solution de repli, grâce à la réactivité et l'amabilité d'un responsable de l'Arras film festival. Cet incident n'a pas trop perturbé le contenu et le déroulement de cette manifestation, empreinte d'une grande convivialité et d'un évident plaisir à se retrouver après de longs mois de rencontres virtuelles...

Jeudi 4 novembre

Photos par Bertrand Schmit de Cinesonne et Charlie Dubusse de Cinéligue HDF

 

Après le discours d'accueil de la présidente Anne LIDOVE, le premier jour était consacré tout d'abord à la présentation de l'Etude des publics des cinémas itinérants par Benoît Danard, directeur des études, des statistiques et de la prospective au CNC; cette étude, réalisée conjointement par l'ANCI et le CNC à l'automne 2020, n'avait pas pu être présentée au moment de sa sortie.

Dans un deuxième temps, lors d'une table ronde intitulée "comment rebondir après la crise sanitaire et rester essentiels, pour les circuits de cinéma itinérant", parole a été donnée aux représentants des différentes institutions qui ont pu ensuite répondre aux  questions et dialoguer avec la salle.

Les personnalités présentes à la tribune autour d'Eric Raguet, ancien président et fondateur de l'ANCI qui assurait le rôle de modérateur, étaient, dans l'ordre de la prise de parole:

- Laurence MARTIN, chargée de mission pour le pilotage des politiques de développement culturel en monde rural - Ministère de la culture,
- Corentin BICHET, chef du service de l'exploitation - CNC,

- Géraldine DEROZIER, cheffe de projet "ruralité" -  (ANCT),
- Richard PATRY, président de la FNCF,
- Renaud LAVILLE, délégué général  - AFCAE,
- Christian LANDAIS, délégué général adjoint et architecte conseil - ADRC.

 

 

Cette première journée s'est conclue, en présence du réalisateur, par la projection du film documentaire de Bruno LAJARA "Ce sentiment d'inachevé brûle nos yeux humides"; ce filmfort et beau, très apprécié par les spectateurs, met en scène dix jeunes qui suivent, à Béthune, un dispositif de remobilisation par l'art porté par l’association l’Envol.

Les dix jeunes étaient également présents...

Vendredi 5 novembre

Photos par Bertrand Schmit de Cinesonne et Charlie Dubusse de Cinéligue HDF

 

 

La deuxième journée, légèrement bousculée par l'incident décrit plus haut, était conçue pour aborder concrètement les questions qui traversent les circuits de cinéma itinérant.

La matinée était consacrée au renouvellement des publics, et en particulier à l'enjeu du public jeune, avec notamment la présentation par Pauline CHASSERIEAU, directrice générale de L’ACAP (Pôle d’éducation aux images pour les Hauts de France), d’une étude sur les pratiques des jeunes de 11 à 18 ans des Hauts de France.

Egalement au programme de la matinée, des présentations d'expériences et d'initiatives sur l'éducation aux images et les activités jeune public, ainsi que la présentation du projet déposé par l'ANCI dans le cadre de l'appel à projet 15-25 ans du CNC.

L'après-midi préparée et animée par Vincent KOPF et Julien POUJADE, de la cellule technique de l'ANCI, voyait l'exposé de plusieurs personnes, collaborateurs des cinémas itinérants, fabricants, techniciens ou utilisateurs, venues parler de diverses solutions techniques et répondre aux interrogations.

Un temps important a aussi été consacré à la présentation du Pass Culture, accessible aux plus de 18 ans et doté de 300 euros, dont les objectifs sont "de renforcer et diversifier les pratiques culturelles des jeunes majeurs"  et de "mettre à disposition des acteurs culturels une plateforme de mise en valeur de leurs propositions et de lien avec ce public".

Les Etats généraux se sont terminés, après un temps très convivial dans un café associatif, par la séance d'ouverture du Arras film festival.

 

Les interventions prévues de la journée (toutes n'ont pas pu avoir lieu sous cette forme-là) :

 

Le renouvellement des publics

Contexte, enjeux, pistes de réflexion

Animation : Anne Lidove, directrice de Cinéligue HDF, présidente de l’ANCI

 

Introduction de la table ronde

Définir les pratiques des 15-25 ans : présentation de l’enquête de l’ACAP dans les Hauts-de-France

Pauline Chasserieau, directrice générale – ACAP

Les enjeux de la médiation pour les cinémas itinérants, en particulier sur le jeune public

Solenne Berger, projectionniste et coordinatrice de l’animation – Ciné-Off

 

Des initiatives participatives : les jeunes au centre du projet

Jury jeune et coups de cœur au Festival du film arabe de Fameck

Mahjouba Galfout, directrice - CRAVLOR

Parcours citoyens par les partenaires de Cinéligue HDF

Régis Tirlemont, animateur culturel et citoyen - A Petits pas (Radinghem)

Michael Claptien, directeur du service jeunesse, éducation, sport et vie locale – Marquise

 

Des initiatives s’ouvrant à d’autres écritures de l’image : séries et jeu vidéo

Ecris ta série (projet national CNC)

Chantal Sacarabany, directrice - Ciné Woulé

Jeux-vidéos et autres

Simon Janot, coordinateur des réseaux et chargé de la communication et du développement de nouveaux ateliers - ARCI

 

Les moyens à disposition des projets

Passeurs d’images

Pierre-Jean Bouillerce, directeur - Sceni qua non

Médiateurs et jeunes cinéphiles

Laurent Coët, exploitant, vice-président de la Chambre Syndicale des cinémas du Nord-Pas de Calais, et responsable du groupe Jeune Public de l’AFCAE

 

D'autres pistes innovantes

Formations des bénévoles

Xavier Trambouze, directeur - Cinébus

Ressources numériques

Solenne Berger, projectionniste et coordinatrice de l’animation – Ciné-Off

 

 

Présentation du projet ANCI en réponse à l’appel à projets 15-25 ans du CNC

 

Proposition de formations et d’accompagnements des circuits pour la conquête des 15-25 ans

Anne Lidove, présidente de l’ANCI

 

 

L’enjeu du marketing digital et de la communication sur les réseaux sociaux

Animation : Julien Poujade - La maison de l’image et Vincent Kopf – Cinéco

 

Les enjeux du marketing digital et les pratiques des jeunes

Julien Robillard de Ciné Passion et Stéphanie Vigier de CINA

 

Le tour de France digital SCARE/CNC et les formations autour de la communication digitale

Béatrice Boursier, déléguée générale du SCARE

 

Le pass culture

Antoine Gateau-Sauvage, chargé de mission pass culture pour la région Hauts-de-France et Laurène Taravella, chargée de développement pour la région Île de France et référente cinéma à l'échelle nationale

 

Allociné, un outil mal adapté

Ciné Gestion, le logiciel tout en un qui facilite et automatise la gestion des cinémas

Ciné Society, suite d'outils pour superviser la communication avec ses spectateurs

présentés par Vincent Kopf

 

Futur@Cinéma, un programme pour la reconquête de tous les publics dans les salles

Pierre-Jean Bouillerce, directeur - Sceni qua non

 

La VAD et la billetterie électronique

Thomas Julienne, directeur billetterie France de The BoxOffice compagny

 

 

Point matériel et rencontre avec les fournisseurs

Animation : Julien Poujade - La maison de l’image et Vincent Kopf – Cinéco

 

Un compte rendu plus complet des Etats généraux 2021 fera l'objet du prochain numéro "d'Itinérance(s) Ciné", qui paraîtra en janvier prochain et sera également publié sur ce site.